dissolution


dissolution

dissolution [ disɔlysjɔ̃ ] n. f.
XIIe au fig.; lat. dissolutio, de dissolvere dissoudre
1(1314) Décomposition (d'un agrégat, d'un organisme) par la séparation des éléments constituants. La dissolution des matières animales, végétales. « L'anéantissement des caresses ne l'avait pas préparé à la dissolution éternelle » (F. Mauriac).
Fig. La dissolution d'un empire ( anéantissement, destruction, disparition, écroulement, ruine) , d'un système. Dr. Cessation légale d'une situation juridique dans laquelle les participants ont des pouvoirs ou des intérêts communs. rupture. Dissolution du mariage ( annulation, divorce) , du régime matrimonial. Prononcer la dissolution d'une assemblée ( dissoudre) .
2Vieilli Dérèglement (des mœurs). corruption, débauche, immoralité, libertinage. Dissolution des mœurs.
3Passage en solution d'une substance solide, liquide ou gazeuse. Dissolution du sucre dans le café, des molécules d'air dans l'eau.
Liquide résultant de la dissolution. soluté, solution. Absolt Colle au caoutchouc, obtenue par dissolution de caoutchouc dans un solvant organique, et utilisée pour la réparation des chambres à air.

dissolution nom féminin (latin dissolutio, -onis) Mise en solution d'un solide, d'un liquide ou d'un gaz ; état de ce qui est dissous ; liquide résultant de cette mise en solution. Action de dissoudre, de faire cesser par décision légale ; séparation ou disparition légale : Prononcer la dissolution d'un mariage. Fait de se désagréger, de perdre sa cohésion ; désagrégation, éclatement : La dissolution de la famille. Littéraire. Dépravation des mœurs, débauche. Solution visqueuse de caoutchouc servant à réparer les chambres à air des pneumatiques. Procédure permettant à l'exécutif de mettre fin avant le terme légal au mandat d'une assemblée. Procédé utilisé pour exploiter une couche de sel souterraine, à partir de la surface, consistant à injecter de l'eau douce et à remonter une saumure. ● dissolution (synonymes) nom féminin (latin dissolutio, -onis) Fait de se désagréger, de perdre sa cohésion ; désagrégation, éclatement
Synonymes :
- débâcle
- déroute
- écroulement
Littéraire. Dépravation des mœurs, débauche.
Synonymes :
- débauche
- dépravation

dissolution
n. f.
d1./d Transformation ou anéantissement d'une substance par décomposition.
Fig. Une économie menacée de dissolution.
d2./d PHYS, CHIM Dispersion des molécules d'un corps (le soluté) dans un liquide (le solvant); le mélange homogène (la solution) qui en résulte. Une dissolution de sulfate de cuivre.
d3./d DR Action de mettre légalement fin à (qqch). Dissolution du mariage.
|| Acte par lequel il est mis fin, avant le terme légal, au mandat d'une assemblée élue. Dissolution d'un conseil municipal.
Dissolution de société: décision amiable ou judiciaire mettant fin à l'existence d'une société et entraînant sa liquidation.
d4./d Litt. Dérèglement des moeurs, débauche.

DISSOLUTION, subst. fém.
I.— [Correspond à dissoudre I]
A.— Vieilli. Désagrégation d'un organisme s'effectuant par la séparation et la dispersion de ses éléments constituants. (Quasi-)synon. décomposition. La vie et la mort ne sont donc rien d'autre que la formation et la dissolution d'un système particulier et toujours temporaire d'atomes (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 43) :
1. ... certains systèmes stellaires perdent peu à peu leur éclat et leur chaleur, et marchent vers une dissolution qui les fera retourner à l'état de poussière indistincte.
BOUTROUX, De la Contingence des lois de la nature, 1874, p. 74.
Littér., rare. Mort. Ses derniers moments ont été exempts de ces souffrances qui accompagnent si souvent notre dissolution (MÉRIMÉE, Lettres Ctesse de Boigne, 1870, p. 55).
En partic.
GÉOL. Désagrégation et entraînement par les eaux d'éléments du sol ou du sous-sol d'une région. Des silex avec fossiles (...), derniers débris d'une formation dont la dissolution par les eaux météoriques (...) a fait disparaître tout autre élément (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 320).
Vx, MÉD. Manque de consistance, augmentation de la fluidité (des humeurs, du sang). Les maladies chroniques (...) tendent toutes à l'énervation de tous les mouvemens vitaux, à la dissolution de toutes les humeurs (CABANIS, Rapp. phys. mor., t. 2, 1808, p. 192).
B.— CHIM., usuel
1. Processus par lequel une substance solide, liquide ou gazeuse mise au contact d'un liquide ou d'une source de chaleur passe à l'état de solution. Dissolution du sel, du sucre (dans l'eau); chaleur, vitesse de dissolution; lois de dissolution. La dissolution d'un corps solide dans un liquide donne lieu à un abaissement de température (SER, Phys. industr., 1890, p. 601). Les eaux pures (...) agissent seulement en provoquant la dissolution de la chaux (CLÉRET DE LANGAVANT, Ciments et bétons, 1953, p. 76).
2. P. méton. Solution obtenue après avoir dissous une substance dans un liquide. Dissolution de potasse, de savon, de sulfate; dissolution alcaline, alcoolique; dissolution incolore. L'évaporation a pour objet, soit de concentrer une dissolution, soit de séparer un ou plusieurs liquides (...) [de] matières fixes (SER, Phys. industr., 1890 p. 355) :
2. Pour émailler une plaque de métal on commence par le dessous. On étend au pinceau la dissolution de gomme adragante qui doit recevoir la couche d'émail...
A. MEYER, L'Art de l'émail de Limoges, 1895, p. 9.
Dissolution saturée. Dissolution contenant une quantité maximum du corps dissous. Si (...) l'on ajoute du nitre à une dissolution saturée de sel marin, ce nitre se dissoudra et une partie du sel marin cristallisera (METZGER, Genèse sc. cristaux, 1918, p. 187).
En partic. Solution sursaturée de caoutchouc dans le benzène ou le sulfure de carbone, utilisée pour coller et réparer les pneumatiques et les chambres à air. Collage à la dissolution. Une odeur de térébenthine (...) de dissolution (...) suintait de l'antre de la mécanique (ARNOUX, Solde, 1958, p. 22).
II.— P. métaph. et/ou au fig.
A.— [Correspond à dissoudre II A]
1. a) Domaine physique et intellectuel. Affaiblissement marqué, anéantissement des forces physiques ou des facultés. Le mal de mer le prit [Paul]. Chacun connaît les effets de cette maladie : la plus horrible de ses souffrances sans danger est une dissolution complète de la volonté (BALZAC, Contrat mar., 1835, p. 326).
Domaine de la neuro-psychologie. Disparition des fonctions les moins automatiques, les plus volontaires. Dissolution des fonctions; dissolution locale, uniforme; degré de profondeur de la dissolution. Anton. évolution. La pathologie génétique (...) repose sur les concepts de régression et de dissolution (J. VUILLEMIN, Être et trav., 1949, p. 157) :
3. Le point de départ du long enchaînement de réflexions qui constitue la doctrine jacksonienne est que « les maladies du système nerveux doivent être considérées comme des réversions de l'évolution, c'est-à-dire comme des dissolutions ». Cette notion de dissolution est empruntée à Herbert Spencer.
A. OMBREDANE, L'Aphasie et l'élaboration de la pensée explicite, Paris, P.U.F., 1951, p. 177.
b) Domaine soc. Désagrégation, anéantissement d'un corps constitué, d'un groupe de personnes ou du lien organique qui les unit. Dissolution de l'autorité, de la civilisation, de l'État, de la société. Synon. disparition, éclatement, ruine. Ce sentiment assez visible affligeait profondément Adeline, elle pressentait la dissolution de la famille (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 237). On parle à nouveau d'une dissolution (elle n'est pas collante, celle-là!) de l'équipe Letourneur Rouyer. Incompatibilité d'humeur, dit-on (La Pédale, 19 oct. 1927, p. 12, col. 3) :
4. Les uns ont cru (...) que dans la période de lente dissolution du régime capitaliste, et de lente élaboration du régime socialiste, les socialistes seraient nécessairement appelés un jour au partage du pouvoir gouvernemental. Les autres ont cru le contraire. C'est une question de tactique...
JAURÈS, Ét. socialistes, 1901, p. 64.
c) Domaine moral. Désagrégation des principes moraux qui régissent la vie en société. Dissolution des mœurs; époque, période de dissolution. L'illusion qu'il [Ondicola] avait longtemps entretenue d'établir, dans la dissolution même, une sorte de règle, basée sur la notion du beau, se dissipait. Trop de vices s'étaient insinués même parmi ces adolescents et adolescentes qu'il avait longtemps préservés (JAMMES, Robinsons, 1925, p. 20).
2. DROIT
a) DR. CIVIL
Dissolution de communauté. ,,Cessation de la communauté de biens entre conjoints`` (Ac. 1835-1932).
Dissolution du mariage. Rupture légale du lien du mariage. Si un usufruit a été constitué en dot, le mari ou ses héritiers ne sont obligés, à la dissolution du mariage, que de restituer le droit d'usufruit (Code civil, 1804, art. 1568, p. 290).
b) DR. COMM. Dissolution de société. Extinction de la personne morale d'une société dans les formes requises par la loi ou les statuts (cf. Ac. 1835-1932).
c) DR. CONSTIT. Procédure par laquelle l'autorité met fin, avant le terme légal, au mandat d'une assemblée délibérante. Dissolution du conseil municipal, de l'Assemblée (nationale). Il [M. Le Masle] ne connaissait pas l'acceptation de l'ex-Président Doumergue, mais ses conditions : dissolution et pas d'élections avant six mois (LARBAUD, Journal, 1934, p. 282). La souveraineté de l'Assemblée pourrait se heurter au droit de dissolution, mais celui-ci ne peut guère jouer sans l'agrément de l'Assemblée (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 581) :
5. ... avec l'appui du Sénat, il [Mac-Mahon] prononça la dissolution de la Chambre avec l'espoir qu'une élection générale, au cours de laquelle le gouvernement utiliserait tous les moyens disponibles pour faire pression sur l'électeur, désignerait une majorité de la nuance qu'il désirait.
LIDDERDALE, Le Parlement fr., 1954, p. 42.
d) DR. PUBL. Acte par lequel une société, une organisation (généralement à caractère politique) sont frappées d'interdiction légale. Dissolution des ligues para-militaires, d'un parti. La dissolution du Destour prononcée par M. Peyrouton (Monde, 19 janv. 1952, p. 2, col. 3). Les parlementaires communistes dénoncent tous les actes de violence (...). Ils exigent la dissolution immédiate de toutes les milices patronales (L'Humanité, 6 juin 1977, p. 3).
B.— [Correspond à dissoudre II B] Fait de disparaître en se fondant dans un milieu ambiant, en perdant souvent son individualité. Mais pour ce dernier [l'oiseau], on ne peut plus parler de vitesse, c'est de la dissolution dans l'atmosphère, de la crise de folie animale, du délire de résorption par le ciel (ARNOUX, Calendr. Fl., 1946, p. 91). Sans doute faut-il, pour obtenir la dissolution de l'être dans la nature, une ascèse plus difficile que la botanique (MAURIAC, Gds hommes, 1949, p. 119).
Prononc. et Orth. :[]. Mais [ss] double ds LAND. 1834, LITTRÉ et DG. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. XIIe s. disolucions [de vie] « anéantissement, destruction » (Dial. animae conquerentis ds Romania, t. 5, p. 33); 2. 1225-30 « dépravation » (G. DE LORRIS, Rose, éd. F. Lecoy, 4410); 3. 1578 [de ce nœu] (A. BELLEAU, Berg., II, f° 108 r° ds GDF. Compl.); 4. 1636 chim. (MONET). Empr. au lat. class. dissolutio « dissolution; séparation (des parties); destruction, anéantissement ». Fréq. abs. littér. :539. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 255, b) 650; XXes. : a) 424, b) 616. Bbg. BARB. Loan-words 1921, p. 143.

dissolution [disɔlysjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XIIe, au fig.; lat. dissolutio, du supin de dissolvere. → Dissoudre.
1 (1314). Décomposition (d'un agrégat, d'un organisme) par la séparation des éléments constituants. || La dissolution des matières animales, végétales. || Tomber en dissolution. Corruption, décomposition.
1 L'anéantissement des caresses ne l'avait pas préparé à la dissolution éternelle. Cette chair finissait sans avoir connu son propre secret.
F. Mauriac, Génitrix, p. 57.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Géol. || Dissolution des roches calcaires. Désagrégation, désintégration (→ Caverne, cit. 3; dissoudre, cit. 2).
2 La dissolution opérée le long des plans de schistosité, des joints, ou simplement au contact des grains différents, crée un réseau de vides. C'est à sa solubilité que le calcaire doit d'être une roche perméable. Si compact qu'il soit d'apparence, l'eau y développe rapidement des cavités qui s'élargissent de plus en plus.
E. de Martonne, Traité de géographie physique, t. II, p. 629.
Fig. et littér. || La dissolution d'un empire ( Anéantissement, disparition, écroulement, ruine), d'un système. || Société qui porte en elle des germes, des éléments de dissolution. Destruction.
3 La volupté, on l'a remarqué, est un grand agent de dissolution pour la foi, et elle inocule plus ou moins le scepticisme.
Sainte-Beuve, Proudhon…, p. 102.
Dr. Action de mettre fin légalement à (qqch.). Cessation, rupture. || La dissolution du mariage ( Divorce), du régime matrimonial. || Dissolution d'une société, d'une association. || Prononcer la dissolution d'une assemblée ( Dissoudre). || Dissolution d'un parti, d'une ligue.
Spécialt. || Dissolution de l'Assemblée nationale. || Droit de dissolution.
4 (…) la dissolution de l'Assemblée nationale pourra être décidée en conseil des ministres, après avis du président de l'Assemblée. La dissolution sera prononcée conformément à cette décision, par décret du président de la République (…)
Constitution du 27 oct. 1946, art. 51.
2 Littér. Dérèglement (des mœurs). Corruption (→ Châtiment, cit. 5). || Dissolution des mœurs.Absolt. Débauche, immoralité. || Vivre dans la dissolution.
5 Or il est aisé de connaître les œuvres de la chair qui sont la fornication, l'impureté, l'impudicité, la dissolution.
Bible (Sacy), Évangile selon saint Paul, Épître aux Galates, V, 19.
Plur. (Vieilli). || Les dissolutions de la cour. || Époque célèbre par ses dissolutions. (au plur.) Débordement, dérèglement, désordre, scandale.
6 Les dissolutions des grands ne meurent point; leurs exemples prêcheront encore le vice ou la vertu à nos plus reculés neveux.
Massillon, Petit carême, Exemples des gr., in Littré.
3 Sc. Passage en solution (d'un solide, d'un liquide ou d'un gaz). || Chaleur, vitesse de dissolution. || Lois de dissolution.
4 Cour. Liquide résultant de la dissolution. Soluté, solution. || Dissolution cupro-ammoniacale. || La lessive, dissolution aqueuse de potasse ou de soude.Photogr. || Le bain photographique, dissolution dans laquelle on plonge les préparations sensibles.
Absolt. Colle au caoutchouc, obtenue par dissolution de caoutchouc dans un solvant organique, et utilisée pour la réparation des chambres à air.
7 Un tesson de bouteille posté là depuis le matin se précipita avec allégresse à la rencontre du pneu avant gauche (…) Antoine répara, s'enduisant avec une rare conscience de dissolution.
René Fallet, le Triporteur, p. 85.
5 Littér. ou didact. Anéantissement (physique ou moral). || La dissolution de la volonté. Décomposition; ruine.
Disparition des fonctions les plus volontaires. || « La pathologie génétique (…) repose sur les concepts de régression et de dissolution » (J. Vuillemin, in T. L. F.).
CONTR. Association, combinaison, concentration, constitution, cristallisation, formation, précipitation, précipité. — Prorogation (d'une assemblée). — Austérité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dissolution — dis·so·lu·tion /ˌdi sə lü shən/ n: the act or process of ending: as a: the termination of an organized body (as a court) b: the ending of a partnership relationship caused by the withdrawal of one of the partners from the relationship c: the… …   Law dictionary

  • dissolution — DISSOLUTION. s. fém. Séparation des parties d un corps naturel qui se dissout. La dissolution d un composé. La dissolution des corps. La dissolution des simples, des métaux, etc. La corruption du corps se fait par la dissolution des parties. Il y …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Dissolution — or dissolve may refer to: Dissolution (law), in law, means to end a legal entity or agreement such as a marriage, adoption, or corporation Dissolution (chemistry), or solvation, in chemistry, the process of dissolving a solid substance into a… …   Wikipedia

  • Dissolution — Dis so*lu tion, n. [OE. dissolucioun dissoluteness, F. dissolution, fr. L. dissolutio, fr. dissolvere. See {Dissolve}.] 1. The act of dissolving, sundering, or separating into component parts; separation. [1913 Webster] Dissolutions of ancient… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • dissolution — dis‧so‧lu‧tion [ˌdɪsəˈluːʆn] noun [uncountable] when a company or partnership comes to an end officially: • Failure to agree terms could result in the outgoing partner seeking a formal dissolution of the firm on peremptory notice. * * *… …   Financial and business terms

  • dissolution — late 14c., separation into parts, also frivolity, moral laxness, dissolute living, from O.Fr. dissolution (12c.) and directly from L. dissolutionem (nom. dissolutio) a dissolving, destroying, interruption, dissolution, noun of action from pp.… …   Etymology dictionary

  • dissolution — [n1] separation, rupture breaking up, detachment, disintegration, disunion, division, divorce, divorcement, parting, partition, resolution, split up; concepts 230,388 Ant. combination, connection, solution, unification dissolution [n2] death;… …   New thesaurus

  • dissolution — The act of ending, terminating or winding up of a company or state of affairs. (Dictionary of Canadian Bankruptcy Terms) United Glossary of Bankruptcy Terms 2012 …   Glossary of Bankruptcy

  • dissolution — Dissolution, f. acut. Dissolutio morum bonorum contaminatio, voyez Dissouldre …   Thresor de la langue françoyse

  • dissolution — ► NOUN 1) the formal closing down or ending of an assembly, official body, or agreement. 2) the action or process of dissolving. 3) disintegration; decomposition. 4) debauched living; dissipation …   English terms dictionary